A la une Amnesty International : « Annulez la condamnation de Karim...

Amnesty International : « Annulez la condamnation de Karim Tabbou ! »

-

La cour d’appel d’Alger a condamné, aujourd’hui, Karim Tabbou, un leader politique de l’opposition, à une peine d’un an de prison ferme et une amende de 50 000 dinars algériens (environ 405 USD) pour des accusations forgées de toutes pièces relatives à « l’incitation à la violence» et à «l’atteinte à la sécurité nationale» suite à ses discours publiés sur la page Facebook de son parti politique, où il a critiqué pacifiquement l’implication de l’armée en politique.

En réponse à la décision de la cour, la directrice d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Heba Morayef, a déclaré :La décision de justice rendue aujourd’hui envoie un message effrayant aux manifestants, y compris aux militants politiques et autres militants de la société civile; toute personne qui ose s’opposer ou critiquer le gouvernement sera punie.

Karim n’aurait jamais dû être inculpé en premier lieu simplement pour avoir exprimé des opinions politiques pacifiques et les autorités doivent le libérer immédiatement et sans condition.

Au lieu de persécuter les voix critiques et les personnes qui s’expriment librement et courageusement, les autorités algériennes doivent immédiatement annuler la condamnation de Karim Tabbou et abandonner toutes les charges retenues contre lui ».

« En cette période où du fait de la pandémie du Covid-19, des gouvernements du monde entier tentent de vider leurs prisons, les autorités algériennes doivent libérer tous ceux et celles qui sont emprisonné.e.s uniquement pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression et de manifestation. Elles doivent aussi considérer la libération des autres détenus – notamment ceux et celles en détention provisoire et dont la santé pourrait être en danger- et prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé de tous les prisonniers. «

Complément d’information

Karim Tabbou, chef du parti non-agréé l’Union Démocratique et Sociale (UDS) a été arrêté en septembre 2019. Depuis, il est maintenu à l’isolement prolongé. Il n’est pas autorisé à communiquer avec les autres détenus et est autorisé à sortir de sa cellule une fois le matin et une fois le soir pendant 30 minutes. Sa santé s’est détériorée selon ses avocats. Aujourd’hui, Tabbou n’a pas pu assister à son procès après avoir été transporté à l’infirmerie du tribunal à son arrivée de la prison d’El Kolea.

Source : Amnesty International 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Analyse – Ce Casse-Tête Chinois qui Fera Rire Jaune l’Algérie !

En Afrique, les Ministres des Finances et responsables financiers de haut niveau, autant dans le secteur privé que celui...

Confidentiel. L’homme d’affaires Tayeb Ezzeraimi est mort des symptômes du coronavirus COVID-19 et son épouse est hospitalisée à Blida

Le milliardaire et homme d'affaires Tayeb Ezzeraimi, le PDG du groupe SIM, l'un des plus importants groupes privés d'agroalimentaire...

Epidémie du COVID-19 : Sans un confinement total et strict, l’Algérie risque de subir près de 2600 morts d’ici le mois de mai

Oui, la vérité fait peur. Oui, certains ne veulent pas la voir, ni l’entendre ni l’apercevoir. Elle est, pourtant,...

100 % d’augmentation des cas contaminés au coronavirus et le nombre des morts a doublé : la capitale Alger déplore plus de victimes que...

La situation est devenue totalement affolante en Algérie. Le  dernier bilan « officiel » fait part d’une augmentation vertigineuse de 100 %...

Les détenus d’opinion et les activistes du Hirak ne sont pas concernés par la grâce présidentielle de Tebboune

Mauvaise nouvelle pour les détenus d'opinion et les activistes du Hirak qui sont encore incarcérés dans les prisons algériennes....

Victimes de la pandémie du coronavirus COVID-19 : pourquoi les chiffres de l’Etat algérien sous-estiment largement la réalité

D’après les chiffres officiels de l’Etat algérien, l’épidémie du coronavirus COVID-19, qualifiée de Pandémie par l’Organisation Mondiale de la...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you