Algérie : RSF dénonce une série de sanctions dans...
Array

Algérie : RSF dénonce une série de sanctions dans les médias publics

-

Cinq journalistes et une technicienne de la télévision nationale algérienne ont récemment écopé de sanctions administratives sévères allant de la suspension à la mutation. Reporters sans frontières (RSF) dénonce ces mesures abusives et appelle à leur levées immédiate.

Dans un post sur Facebook le 9 mai dernier Abdelmadjid Benkaci, journaliste à Canal Algérie,  déclare avoir reçu un avertissement de sa direction pour avoir participé à un débat sur une chaîne de télévision privée.  De son côté, la journaliste Melina Yacef a vu son émission brutalement suspendue tandis que Abderrezak Siah, présentateur du journal des chaînes publiques ENTV et A3, a été suspendu de ses fonctions.

Reporters sans frontières dénonce ces sanctions disproportionnées et injustifiées contre des journalistes qui n’ont fait qu’appeler à une presse libre et indépendanteIl est urgent que les autorités algériennes lèves ses sanctions injustifiées, déclare Souhaieb Khayati, directeur du bureau Afrique du Nord de RSF.

Par ailleurs, l’émission ‘Questions d’actu” animée par Mohamed Nazim Aziri sur Canal Algérie a aussi été déprogrammée. Selon des informations recueillies par RSF, l’émission aurait été censurée parce que trop critique sur la situation politique du pays.

Enfin, Ali Haddadou, journaliste et animateur a lui aussi été suspendu à cause d’un post critique publié sur Facebook alors qu’Imane Slimane, employée à la direction technique de l’Établissement public de télévision (EPTV), a elle été affectée à un autre service.

L’Algérie est 141ème au Classement mondial de la liberté de la Pressede 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Analyse – Ce Casse-Tête Chinois qui Fera Rire Jaune l’Algérie !

En Afrique, les Ministres des Finances et responsables financiers de haut niveau, autant dans le secteur privé que celui...

Confidentiel. L’homme d’affaires Tayeb Ezzeraimi est mort des symptômes du coronavirus COVID-19 et son épouse est hospitalisée à Blida

Le milliardaire et homme d'affaires Tayeb Ezzeraimi, le PDG du groupe SIM, l'un des plus importants groupes privés d'agroalimentaire...

Epidémie du COVID-19 : Sans un confinement total et strict, l’Algérie risque de subir près de 2600 morts d’ici le mois de mai

Oui, la vérité fait peur. Oui, certains ne veulent pas la voir, ni l’entendre ni l’apercevoir. Elle est, pourtant,...

100 % d’augmentation des cas contaminés au coronavirus et le nombre des morts a doublé : la capitale Alger déplore plus de victimes que...

La situation est devenue totalement affolante en Algérie. Le  dernier bilan « officiel » fait part d’une augmentation vertigineuse de 100 %...

Les détenus d’opinion et les activistes du Hirak ne sont pas concernés par la grâce présidentielle de Tebboune

Mauvaise nouvelle pour les détenus d'opinion et les activistes du Hirak qui sont encore incarcérés dans les prisons algériennes....

Victimes de la pandémie du coronavirus COVID-19 : pourquoi les chiffres de l’Etat algérien sous-estiment largement la réalité

D’après les chiffres officiels de l’Etat algérien, l’épidémie du coronavirus COVID-19, qualifiée de Pandémie par l’Organisation Mondiale de la...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you