À la une

Confidentiel. Après le refus de Lamamra et Rahabi : le régime algérien ne trouve pas de Premier-ministre !

Le régime algérien est incapable de trouver un Premier-ministre pour remplacer Nourredine Bedoui. La situation paraît invraisemblable, mais c’est la pure vérité. Aucune personnalité politique crédible n’a accepté de conclure un deal avec l’actuel pouvoir algérien notamment l’institution militaire présidée par Ahmed Gaid Salah. 

Selon nos investigations, des émissaires et des contacts ont été noués avec Ramtane Lamamra, l’ex-ministre des Affaires Etrangères, pour lui proposer de revenir aux commandes du pays en tant que Premier-ministre. Or, ce dernier a refusé cette offre en estimant qu’il ne peut guère revenir à la politique dans les conditions politiques actuelles marquées par une répression sans précédent des droits de l’homme et des arrestations abusives d’un nombre incalculable des manifestants pacifiques du Hirak.

Abdelaziz Rahabi, l’ancien ministre de la Communication, a décliné également cette offre alors qu’il avait nourrit au début du Hirak de sérieuses ambitions politiques. Mais le climat répressif et les violations successives des droits les plus élémentaires des algériens ont fini par calmer les ardeurs de Rahabi. Ces refus ont aggravé la situation très complexe du régime algérien dont la crédibilité s’est gravement étiolée. Auparavant, Ahmed Benbitour, l’ancien chef du gouvernement, avait refusé de succéder à Bedoui pour conduire un gouvernement de transition nationale en attendant l’organisation d’une élection présidentielle qui a été fixée, plus tard, le 12 décembre prochain.

Aujourd’hui, il ne reste que très peu de solutions pour le régime algérien. Aucune personnalité de grande envergure n’a accepté de collaborer ou de soutenir la feuille de route de Gaid Salah. Le remplacement de Bedoui cause toujours problème. Et le régime algérien pourrait être obligé de puiser dans les effectifs du gouvernement pour le remplacer. Le nom de Hassane Rabehi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, est le mieux positionné pour succéder à un Bedoui honni par des millions de manifestants algériens.

 

Commentez

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =


Les plus populaires

AlgériepartPlus est un journal en ligne d’investigation et de décryptage. Il enquêtera sur les pouvoirs politiques, économiques, sociaux, culturels, sportifs de notre pays. Il fera de son mieux pour éclairer les enjeux de l’actualité algérienne et tentera de les expliquer de façon pédagogique. Notre ligne éditoriale est totalement indépendante par rapport aux autorités en place. Nous revendiquons entièrement notre engagement en faveur des valeurs citoyennes comme le développement, la transparence, l’équité, la justice sociale et le respect des droits de l’homme et de la défense des libertés publiques.

Tags populaires

To Top